douceur

Douceur et Mouvement, et zou !

Coucou !

Envie de douceur mais aussi de mise en mouvement ? Pas facile de savoir par où commencer ? Je partage l'introduction de mon livre, disponible dans quelques lieux de la région, sur commande dans les librairies ou en direct chez Bookelis. Je suis heureuse car il fait ce que je souhaitais qu'il fasse, il ouvre les portes et les fenêtres, il fait circuler l'air et la lumière ! Il a déjà 2 ans et le prochain est toujours en gestation, ce sera un beau bébé aussi :)

Bon été !

Béatrice

 P7030265b

"J’ai pour objectif de vous transmettre des notions simples, concrètes et accessibles pour vous motiver à mieux vous occuper de vous, et je souhaite ardemment vous communiquer l’envie de vous mettre en mouvement, parce que le plus important c’est votre premier pas et le début du cheminement.  Tous les autres pas suivront, naturellement, vers ce qui est le meilleur pour vous, si vous vous « posez » calmement le temps nécessaire et que vous faites le point sur vos habitudes de vie, vos croyances, vos valeurs.

Se poser, c’est faire une pause, et cela peut s’installer même dans un rythme de vie soutenu, car c’est d’abord une intention, un état d’esprit, une prise de distance par rapport à vos fonction-nements routiniers.

Vous trouverez ici à la fois des informations pratiques et des espaces de questionnements personnels, petits cailloux sur votre chemin de retrouvailles avec toutes vos ressources.

C’est la synthèse actuelle des informations que je transmets en conférences, en ateliers et en consultations. Je m’appuie sur mes différents apprentissages théoriques et pratiques, et je fais le choix délibéré de laisser l’intuition et l’inspiration guider mes mots. Ce sont bien entendu les principes que j’applique à ma propre vie : ils m’ont connectée à mon énergie profonde, à mon enthousiasme, à mon chemin de vie.

Car je vous invite sur un itinéraire que je connais bien : faire confiance à la vie, se faire confiance, faire confiance aux autres, occuper avec bienveillance et gratitude sa place au monde et avancer dans une vie plus douce et plus autonome.

Libre à vous de vous approprier ce qui sonne juste pour vous, d’être interpellé par de nouvelles notions, d’aller chercher d’autres sources pour approfondir, de vous faire votre propre opinion, et aussi de ne pas être d’accord bien entendu. 
Charge à vous d’être acteur de votre processus.
Je suis seulement ici pour vous donner envie d’aller à la rencontre d’une autre manière d’être au monde, possible pour chacun dès lors qu’il en fait le choix. Vous aussi, vous y trouverez vos propres réponses.

Allons-y !"

newsletter de septembre 2015 : ... et si on rentrait ?


... et si on rentrait ?

Rentrer d'accord, mais rentrer bien, en vérité, de bonne humeur, en simplifiant tout ce qui peut l'être, et en gardant son énergie pour l'essentiel, propre à chacun, intime, vital.

Pommes, poires, raisins.
Clarifications.
Ré-solutions.
Vraies solutions à nos errances.
Comme si tout ce qu'on avait à vivre était ici et maintenant, et rien d'autre.

Un programme comme ça, qui a hésité beaucoup, et se cale au plus juste de l'instant, sujet à adaptations, sans doute, dans l'attente de nos échanges :

  • des envies de partager un peu autour de mon livre, car c'est une "livraison" à célébrer ! Il s'appelle "Nourrir la vie : le choix d'une santé naturelle et durable", il est né au début de l'été, et il grandit gentiment. 
  • une "porte ouverte" dans mon cabinet et ma petite maison pour parler santé, prévention, détox, alimentation, respiration, gourmandises, bonheurs,
  • la reprise des ateliers "Vitalité dans ma cuisine" pour informer, faire la popote ensemble et se régaler sans s'encrasser, 
  • en octobre, des rencontres autour des principes de guérison par les fleurs du Dr Bach, au Pré Vert et au salon Zen de Nantes,
  • une proposition d'accompagnement "Parcours bien-être de rentrée" pour un "reset" en douceur et sur mesure. 

 

Vous trouverez toutes les informations à cette page de mon site, et tous les compléments en me contactant directement.

Au plaisir de vous rencontrer,

Béatrice


"Il ne faut pas de tout pour faire un monde, il faut du bonheur et rien d'autre." Paul Eluard

Img 1843

fermer le cahier 2013 en douceur

Pas un mot sur 2014 avant d'avoir fermé en douceur et en conscience le cahier 2013 !

Merci pour votre présence, votre confiance, les moments partagés, les joies, les chagrins, les libérations, les rires !

Merci pour cette belle année d'abondance dans tous les domaines !

Merci tout spécialement aux quelques êtres les plus proches de mon coeur. Rien ne serait pareil sans vous !

Juste quelques heures pour terminer l'année joliment, et laisser monter en soi les intentions justes pour ce qui va advenir, juste après, tranquillement ...

Du fond du coeur, je vous embrasse.

Lire la suite

l'empathie

L'EMPATHIE

" L'empathie c'est, à la vitesse de l'éclair, sentir ce que l'autre sent et savoir qu'on ne se trompe pas, comme si le cœur bondissait de la poitrine pour se loger dans la poitrine de l'autre.
C'est une antenne en nous qui nous fait toucher le vivant : feuille d'arbre ou humain.
Ce n'est pas par le toucher qu'on sent le mieux mais par le cœur.
Ce ne sont pas les botanistes qui connaissent le mieux les fleurs, ni les psychologues qui comprennent le mieux les âmes, c'est le cœur. Le cœur est un instrument d'optique bien plus puissant que les télescopes de la Nasa. C'est le plus puissant organe de connaissance, et c'est une connaissance qui se fait sans aucune préméditation, comme si ce n'était plus nous qui faisions attention à l'autre, comme s'il n'y avait plus qu'une attention pure et une bienveillance fondée sur la connaissance de notre mortalité commune.
Ce qui est très curieux, car qui est-on, à ce moment-là ?
Toute sagesse qui vient dans le carcan d'une méthode est dépassée par le cœur.
Ce moment qui foudroie toutes les carapaces d'identité, qui saute par-dessus l'abîme qui me sépare d'autrui et où le cœur de l'autre est deviné jusqu'en ses moindres battements, donne la plus grande lumière possible sur l'autre.
Dans l'empathie, on peut prendre soin de l'autre comme jamais il ne prendra soin de lui-même, par une attention qui est tendue comme un rai de lumière, mais il n'y a aucune emprise psychique sur lui. C'est l'art double de la plus grande proximité et de la distance sacrée.
(........)
Sans le cœur, il n'y a pas d'empathie, car avoir du cœur, c'est sortir de soi, mais s'il faut ressentir l'autre jusqu'à presque le devenir, il faut en même temps maintenir une distance sous peine de sombrer dans la fusion. L'empathie livrée à elle-même va à l'infini et par là elle se perd.
C'est par empathie que la mère arrive à entendre les pleurs de l'enfant juste avant qu'ils n'arrivent, mais c'est par fusion que certaines mères ligotent l'âme de l'enfant à la leur de manière infernale : la limite de l'empathie, c'est la fusion, qui est de l'entre-dévorement.
Dans l'état de fusion totale, une mère n'aura même pas besoin de parler pour que l'enfant agisse, parce qu'elle lui parle à l'intérieur de lui. Dans la fusion, la proximité est terrible parce que quelqu'un a pris le pouvoir sur quelqu'un d'autre.
La distance, qui n'est peut-être qu'une ligne de démarcation, est faite avec le couteau de la parole. C'est le langage qui empêche l'anthropophagie de la fusion. "
Christian BOBIN
Extrait de « La lumière du monde »

img-0061-1.jpg