un message éternel pour un être éternel

A toi l'ami, le frère, le père, le maître, l'homme de coeur, parti trop vite le 7 décembre dernier, ces quelques mots d'éternité, avec toute ma tendresse et ma fidélité. Merci la vie !

La mort et la vie, l’existence et la non-existence,
Le succès et l’échec, l’aisance et la pauvreté,
La vertu et le vice, la sagesse et l’ignorance,
La louange et le blâme, la soif et la faim,
Le chaud et le froid, se suivent,
Se transforment sans cesse et forment le destin.
De même, jours et nuits se succèdent
Sans qu’on puisse savoir depuis quand.
Mais tous ces événements ne doivent perturber
Ni le corps ni l’esprit :
Il suffit jour après jour de garder son calme,
De vivre en paix avec les autres,
De s’adapter aux circonstances et, ainsi,
De développer ses dons naturels.

Tchouang Tseu

×