Billets de unevieenvies

  • Chemin de fleurs, amour de la vie, amour de soi


    J’ai baptisé "Chemin de fleurs" mon accompagnement du chemin de guérison avec les élixirs floraux.

    C’est un chemin très personnel, que vous allez aborder par le commencement : votre situation au présent, ici et maintenant.
    Le but est de « débobiner » tous les montages successifs qui ont abouti à la situation présente.

    Etape après étape, fleur après fleur, vous parviendrez à vous libérer et une harmonie se mettra en place en douceur.

    Petit à petit, vous vous sentirez  « le même en mieux », apaisé.

    L’action peut s’opérer sur les 4 corps : physique, émotionnel, mental, spirituel. Elle ne se limite pas au temps présent, elle peut agir aussi sur des émotions et des blessures anciennes, en amenant à la conscience une nouvelle lecture des événements.

    Cet accompagnement est particulièrement fructueux dans toutes les phases de la vie où de profonds bouleversements sont en route, pour soutenir l’individu dans ses questionnements et ses évolutions.

    Chez les personnes que j’accompagne, qu’elles soient « malades » ou pas, je constate que les élixirs floraux permettent un (re)centrage et une mise en cohérence entre

    amour de la vie,

    le plus souvent très présent, et

    amour de soi,

    notion insaisissable pour beaucoup d’entre nous… à conquérir, donc, pour le meilleur de notre équilibre personnel et en groupe.

  • des souris et des hommes ... le risque médicamenteux

     

    Quelques mots, non pas sur le Médiator, mais sur les effets indésirables médicamenteux en général.

    Je suis pharmacien depuis 24 ans, j'ai travaillé 16 ans à l'hôpital jusqu’en octobre 2009, j’ai fait partie des lecteurs émérites de la Revue Prescrire de 1999 à 2008, résultat d’un travail de lecture active et assidue de cette revue exceptionnelle, qui aujourd’hui enfin trouve la reconnaissance publique qu’elle mérite pour sa rigueur scientifique et la qualité de son travail.

    J’ai vécu le quotidien hospitalier, j’ai perdu des êtres chers, mal diagnostiqués, mal soignés, sur-médiqués à tord et à travers. Maltraités. Tout comme les animaux de laboratoire, massacrés tous les jours pour les « progrès de la science ».
    J’ai vu les professionnels de santé, notamment hospitaliers, être de plus en plus épuisés, frustrés, dans une routine déshumanisée, envahis par des exigences bureaucratiques bien éloignées des espérances de leur vocation..
    J’ai entendu les communications de l’industrie pharmaceutique, engagée dans un modèle économique qui fait que plus on est malades plus elle est bien portante. Même si elle voulait traduire en actes ses grands discours éthiques, le pourrait-elle sans mettre en jeu sa survie ?

    Toutes ces prises de conscience dans le concret du quotidien et d'un engagement professionnel qui a été fort, font qu'aujourd'hui je finalise ma reconversion vers la naturopathie vitaliste.

    Que dire du Médiator ?... Ma première réaction au début de l' « affaire » : pourquoi cela fait-il tant de bruit alors que d'habitude on a le droit de mourir d'effet indésirable médicamenteux dans le plus grand silence, bien que les choses soient connues de longue date ? (* cf annotation en bas de texte)

    Cette médiatisation du risque inhérent à toute thérapeutique et des failles dans le système d’autorisation de mise sur le marché et de remboursement est une bonne nouvelle pour l’évolution de la société et le respect de la vie, même si l'hypocrisie de certains décideurs m’est difficile à supporter face aux souffrances des individus et des familles, et si la naïveté des consommateurs me semble parfois assez consternante. Eduquons, éduquons !…
    Les réactions de surprise de quelques professionnels de santé me semblent elles aussi préoccupantes : refoulement ? sentiment de culpabilité ? absence de lucidité et de recul dans un quotidien déconnecté des valeurs humaines ?
    Mais aussi une grande déficience dans la formation initiale et continue des médecins en matière de thérapeutique. Et tant que l’on comptera sur l’industrie pharmaceutique pour « former » les médecins, il ne faudra pas espérer d’amélioration sur ce plan.
    Que dire aussi de la mauvaise coordination des soins entre les professionnels de santé conventionnels et/ou complémentaires, des prises de pouvoir sur « son » patient, des incidents ou retards par communications négligées, orgueils mal placés, convictions non assumées ? Ce sont autant de pertes de chance pour les patients, et pour l’évolution globale du système.

    Tant que le système de SANTE reposera sur la MALADIE il me semble que nous passerons à côté de l’essentiel.

    « Primum non nocere » : d’abord ne pas nuire … Hippocrate doit guider tout professionnel de santé, quelle que soit sa discipline, à chaque instant et en tous lieux.
    Il nous dit aussi : « La force qui est en nous est notre plus grand médecin ».

    Soyons conscients, vigilants, solidaires et responsables.

    Béatrice Degez


    A lire dans La Revue Prescrire : Lien vers un article de la Revue Prescrire sur le Mediator
     

    (*) Dès les années 90 on citait les ordres de grandeur suivants.

    La prévalence des effets indésirables médicamenteux chez les patients hospitalisés est de l’ordre de 10%, il s’agit d’effets graves dans un tiers des cas.

    Un tiers à la moitié des effets indésirables médicamenteux sont évitables, ils sont imputables à une erreur de prescription avec mauvaise prise en compte des caractéristiques propres du patient dans de nombreux cas. Ils sont aussi pour une bonne part imputables au système (retranscription, dispensation, préparation, administration, …).

    Plus récemment, l’académie nationale de pharmacie a révélé dans une étude qu’un quart des administrations de médicaments pédiatriques à l’hôpital sont sources d’erreurs.

    La Société Française d’Anesthésie Réanimation  a publié qu’une anesthésie sur 130 à 900 (selon les études) est source d’erreur médicamenteuse.

     

  • Activités 2011 (3)

    Conférence "Cheminer vers soi avec la naturopathie vitaliste et les élixirs floraux"

    Soirée de réflexion sur les besoins de l’Homme nouveau avec deux témoignages de cheminement vers le bien-être et le mieux vivre ensemble, organisée par l'Association Ekilibre.

    Dans un monde en plein mouvement, nous vous proposons un temps d’arrêt.
    Nos besoins humains non satisfaits peuvent engendrer des symptômes et des émotions qui sont autant de signaux pour nous baliser le chemin vers le bien-être et le mieux-vivre : découvrons ensemble comment mieux les écouter !

    Professionnelle de santé depuis 25 ans, Béatrice Degez présente les principes et les bénéfices de la naturopathie vitaliste et des élixirs floraux dans la prévention et l’accompagnement de l’auto-guérison, prenant en compte l’individu dans l’ensemble de son histoire au présent pour construire les bases naturelles d’un avenir au meilleur de l’équilibre.
    Julien Lenoir, éducateur technicien de l’éducation populaire, présente l’outil éducatif qu’il a développé : l’écoute intérieure bienveillante. Chaque citoyen est invité à prendre connaissance de ce moyen d’intériorité d’utilité publique pour en expérimenter l’usage. Brosse à dents des temps modernes, il est une clef de développement social durable et une réponse aux besoins de l’homme de demain.

    La soirée est organisée par l’association EKILIBRE qui développe des activités visant à l'épanouissement de l'individu, notamment des cours de Qi Qong sur Saint Nazaire. Renseignements : Philippe Bedin, associationekilibre@gmail.com
    Lundi 21 Février 2011 à 20h15, Agora 1901
    Maison des associations, salle n°7, 2 bis avenue Albert de Mun, 44600 Saint Nazaire
    Participation libre.

  • Activités 2011 (2) : Randonnées L'aventure la nature la vie

    Randonnées "L'aventure, la nature, la vie" Eté 2011

    site dédié : http://web.me.com/labiodynamie.com/site/Acceuil.html

    7 jours de marche au coeur du pays Cathare, pour "penser avec ses pieds", décrocher du quotidien dans une nature sauvage et généreuse, mesurer ses capacités physiques, revenir aux valeurs simples au milieu d'un petit groupe, accompagnés par des professionnels du bien-être, du développement personnel et du sport.

    6 semaines au choix sur 3 thématiques.

    Auprès de l'équipe de santé-coaching, j'aurai le plaisir d'accompagner les deux premières semaines, "l'aventure à son rythme", dédiées aux marcheurs occasionnels, du 3 au 10 juillet et du 10 au 17 juillet.

    Une belle vidéo pour commencer à rêver ...

    Tous les renseignements sur le site labiodynamie.com ou sur la plaquette téléchargeable :Plaquette Randonnées

  • Activités début 2011 (1)

    Je vous présente quelques nouveautés de ce début d’année. N'hésitez pas à me contacter par téléphone ou par mail pour plus d’informations ou pour toute demande personnalisée, sans engagement de votre part. (06 83 55 61 03 ou uneVieenVies@yahoo.fr)

    Offre découverte Elixirs floraux
    Janvier ! ... le bon moment pour se prendre en mains.
    Pour vous soutenir dans vos bonnes résolutions, vous aider dans la compréhension et l'expression de vos émotions, aller vers plus de douceur et de justesse dans la communication en couple, en famille, au travail, je propose une "offre découverte Elixirs floraux" à 30 € pour une personne, 50 € pour un couple, avec un conseil personnalisé en fonction de vos besoins : fleurs de Bach ou élixirs contemporains.
        * consultation sur Saint Nazaire, ou par téléphone ou webcam,
        * transmission d'un document de 2 pages.
    A travers cette consultation vous découvrirez ma façon de travailler, et vous pourrez me poser des questions sur l'ensemble de mes activités.

    J’organise également des ateliers-découverte sur Saint Nazaire et sa région :
    - Elixirs floraux
    - Equilibre alimentaire
    - Puissance de la pensée
    - Radiesthésie

    Le but est de transmettre les bases d’une première initiation sous la forme d’un atelier pratique, collectif et interactif. Un groupe de 6 personnes au maximum est idéal.
    Ensuite, des ateliers de suivi et d’approfondissement en naturopathie et élixirs floraux seront programmés.
    Un premier atelier Elixirs floraux se tiendra le 12 mars salle de l’escale à Pornichet dans le cadre de l’association "le bien-être dans tous ses états".

  • on ne nait pas humain, on le devient

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai compris qu’en toutes circonstances,
    j’étais à la bonne place, au bon moment.
    Et, alors, j’ai pu me relaxer.
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle,
    n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes
    convictions.
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Authenticité.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai cessé de vouloir une vie différente
    et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Maturité.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai commencé à percevoir l’abus
    dans le fait de forcer une situation, ou une personne,
    dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la
    personne ni moi-même
    ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.
    Aujourd'hui, je sais que ça s’appelle Respect.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai commencé à me libérer
    de tout ce qui ne m’était pas salutaire,
    personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
    Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Amour Propre.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
    et j’ai arrêté de faire de grands plans ,
    j’ai abandonné les méga projets du futur.
    Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime,
    quand ça me plait et à mon rythme.
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Simplicité.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu
    compte de toutes les fois où je me suis trompé.
    Aujourd’hui, j’ai découvert l' Humilité.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
    Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
    Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle Plénitude.

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir ,
    mais si je la mets au service de mon cœur,
    elle devient un allié très précieux.

    Tout ceci est Savoir vivre !


    Charlie Chaplin

  • un message éternel pour un être éternel

    A toi l'ami, le frère, le père, le maître, l'homme de coeur, parti trop vite le 7 décembre dernier, ces quelques mots d'éternité, avec toute ma tendresse et ma fidélité. Merci la vie !

    La mort et la vie, l’existence et la non-existence,
    Le succès et l’échec, l’aisance et la pauvreté,
    La vertu et le vice, la sagesse et l’ignorance,
    La louange et le blâme, la soif et la faim,
    Le chaud et le froid, se suivent,
    Se transforment sans cesse et forment le destin.
    De même, jours et nuits se succèdent
    Sans qu’on puisse savoir depuis quand.
    Mais tous ces événements ne doivent perturber
    Ni le corps ni l’esprit :
    Il suffit jour après jour de garder son calme,
    De vivre en paix avec les autres,
    De s’adapter aux circonstances et, ainsi,
    De développer ses dons naturels.

    Tchouang Tseu

  • Non, non et non à la graisse de palme !

    Regardez-vous la composition de ce que vous achetez ? Une proportion considérable de produits industriels, même bios, contient de l'huile de palme : biscottes, gâteaux, viennoiseries, barres chocolatées, margarines, ... http://terresacree.org/palme.html

    Cette matière grasse très peu chère ne présente aucune qualité nutritionnelle, bien au contraire puisque ce sont des acides gras saturés, générateurs de plaques de mauvais cholestérol qui collent aux artères et favorisent l'athérome.

    Les matières grasses dont notre corps a besoin sont les acides gras mono ou polyinsaturés et notamment les oméga-3, présents dans les poissons des mers froides mais également dans les graines (lin, amandes, sésame, noix, noisettes,...) et les oléagineux (olives, avocat, ...), qui devraient faire partie de notre alimentation quotidienne en lieu et place des produits industriels raffinés, qui présentent souvent plus de risques que de réels bénéfices.

    Enfin, n'oublions pas que nous sommes les gardiens de notre planète, et que l'état dans lequel nous allons la transmettre aux générations futures est de notre responsaibilité. Allez voir SEVERN ! http://www.severn-lefilm.com/

    La forêt tropicale est déboisée par les groupes alimentaires pour planter des palmiers, conduisant ainsi à une catastrophe humanitaire et écologique supplémentaire, en chassant des peuples premiers, des orang-outangs et des gibbons de leur habitat naturel.

    Voila pourquoi je pense qu'il faut regarder les étiquettes ! Faites passer le message, il n'est jamais trop tard pour ouvrir les consciences et vivre en meilleure intelligence avec la nature.

    Quand l'homme détruit la nature, c'est lui-même qu'il détruit, et cette cochonnerie d'huile de palme en est une criante illustration.

  • compléments alimentaires : bon sens et vigilance

    Je vous propose une liste de questions à vous poser avant de consommer des compléments alimentaires, pour le meilleur de votre équilibre :

    • de quoi ai-je besoin ? quelles sont mes carences ? mes surcharges ?
    • est-ce que je ne devrais pas plutôt nettoyer mon organisme avant de faire le point sur ce qu'il convient de rajouter ?
    • comment ce complément alimentaire a-t-il été fabriqué ? est-ce un produit chimique, traité, irradié ? ai-je la garantie de sa qualité et, au minimum, de son inocuité ? quelle est l'éthique du laboratoire fabricant ?
    • est-ce que je crois sérieusement que ma santé, mon sommeil, mon moral, mon tour de taille, mes rhumatismes, vont s'améliorer de façon "magique" avec ce "nouveau" produit miracle ?
    • combien aurai-je dépensé à la fin de l'année, combien de boites non terminées, de cures interrompues avant la fin, et pour quel résultat ?
    • est-ce que je suis prêt(e) à modifier mon alimentation, et plus largement mon mode de vie, pour mieux répondre à mes besoins sans recourir nécessairement à ces produits parfois incertains ? Ceci en douceur, dans le respect de mon corps et de mon rythme, et avec la vraie satisfaction d'être acteur de mon bien-être et non pas consommateur passif ?

    Le bilan naturopathique permettra de répondre à ces questions, et de choisir, ici et maintenant, ce qui est adapté à vos besoins, dans quels objectifs, à quelle dose, pour combien de temps.

    Les compléments sont parfois nécessaires pour aider le corps dans son travail d'auto-guérison, mais ce qui compte pour un équilibre solide et durable c'est bien d'avoir réveillé tout ce potentiel, présent en chacun d'entre nous. Il existe d'excellents produits, encore faut-il qu'ils soient utilisés à bon escient.

    C'est pourquoi je considère que l'automédication en compléments alimentaires ne profite bien souvent qu'à ceux qui les vendent ...

    Je vous invite, tout simplement, au bon sens et à la clairvoyance.

  • pourquoi je suis très en colère après le régime Dukan

    La réponse est ... pour tout plein de raisons ! En voici quelques-unes,

    • L'homme n'est pas un carnivore. Son tube digestif n'est physiologiquement pas adapté à la consommation de chair animale, ceci dès la bouche (dentition, enzymes de la salive), puis dans l'estomac (PH), l'intestin (beaucoup trop long, d'où la production de produits de dégradation nocifs), et jusqu'à l'élimination par les reins (absence d'uricase pour dégrader l'acide urique).
    • L'excès de protéines animales conduit à la déminéralisation et à l'acidité des tissus en obligeant le corps à puiser dans ses réserves minérales pour tamponner cet apport de nourriture acide dont nous n'avons pas besoin.
    • Des tissus acides sont le terrain idéal pour le développement des maladies chroniques et dégénératives. L'absence d'anti-oxydants naturels de bonne qualité en quantités satisfaisantes dans le régime Dukan majore ce phénomène.
    • La pauvreté du régime Dukan en apports quantitatifs et qualitatifs en fruits et légumes et en oléagineux en fait un régime dévitalisant et générateur de vieillissement accéléré.
    • La viande issue de l'élevage industriel est polluée de substances chimiques (antibiotiques, hormones, vaccins, ...), et de molécules induites par le stress des animaux, qui contribuent aussi à l'acidification des tissus. Alors ce n'est certainement pas une alimentation "naturelle" ! Comment peut-on amener son corps vers la santé en le nourrissant de produits chimiques et de souffrance animale ? ...
    • Les laitages sont, pour la plupart des personnes, à éviter totalement ou au minimum à limiter, notamment les dérivés du lait de vache. Ils sont acidifiants, déminéralisants, leurs nutriments sont peu assimilables sauf au prix d'une fatigue organique que rien ne justifie.
    • Le son d'avoine, préconisé tout le long de la phase de stabilisation, contient du gluten. Une proportion considérable de la population est intolérante au gluten : probablement plus de 80%, à des degrés divers, le plus souvent sans le savoir bien entendu.
    • Les préconisations alimentaires du régime Dukan sont totalement indécentes à l'égard des milliards d'individus de la planète qui se trouvent en état de sous-nutrition, pour partie à la suite des politiques de déforestation (en vue de cultiver du soja transgénique pour nourrir les animaux d'élevage industriel !) et de destruction de l'agriculture paysanne locale par les grands lobbies des semences et des pesticides.

    La prise en charge d'un surpoids (s'il est avéré) ne passe pas que par l'alimentation, mais par l'écoute et la considération de la personne dans sa globalité. L'application d'une méthode universelle à des individus par définition tous différents est une abbération scientifique. Il y a toujours à chercher, et à trouver, la cause de la cause, qui peut mener au chemin vers la vraie guérison, moins spectaculaire, moins rapide, mais sans violence, et dans l'amour et le respect de la vie.

    En allant vers le meilleur pour soi, on se rapproche de son meilleur équilibre de santé possible, dans le bon sens et la cohérence ... et de ce fait on se rapproche aussi de son poids idéal, sans violence, et ce n'est peut-être pas celui qui est dicté par la société, mais ça tombe bien ! Quand on va vers le meilleur pour soi, on apprend progressivement à se faire confiance et à savoir si quelque chose est juste et bon pour soi, on se passe alors très bien des modèles préfabriqués, des injonctions alimentaires et des messages véhiculés par l'industrie agro-alimentaire.

bienvenue sur mon site

Le 27 mars 2020 à titre solidaire je mets le fichier PDF de mon livre en téléchargement gratuit ici http://www.unevieenvies.com/pages/mon-livre.html

A bientôt dans ma Nature, ,en attendant prenez bien soin de vous.

Béatrice

https://www.facebook.com/BeatriceDegezStNazaire/

20180624 182845 resized 1