Hippocrate

migraine, maladies et naturopathie

Une fois n'est pas coutume, je vais parler de symptômes ! On me parle de migraine, que faire ?

Pour le naturopathe, les symptômes sont à considérer comme des informations : ils sont le reflet de la tentative du corps pour nous ramener vers la santé, en envoyant des signaux qui nous obligent à prendre des mesures : "La maladie cherche à nous guérir."

La maladie est d'abord humorale, c'est l'accumulation de toxines dans les liquides physiologiques, puis elle va s'exprimer dans différents organes ou systèmes en fonction d'un grand nombre de facteurs individuels (tempérament, mode de vie, état émotionnel, ... ), familiaux (les petits et gros paquets laissés par nos ancêtres, parfois bien lourds dans nos sacs à dos ...) et environnementaux (.qualité de l'air et du milieu électromagnétique, lien avec la nature, ...). Sans parler de tout ce qui a trait à notre chemin d'âme, pour ceux qui sont d'accord avec la théorie de la réincarnation ...

Tout ceci étant dit, que faire pour faire taire des symptômes ? Bien entendu s'attacher à trouver "la cause de la cause" et même si possible "la cause de la cause de la cause" comme nous y invitait déjà Hippocrate en 400 avant JC !

En phase aigue, pendant 1 à 2 jours, voici quelques propositions.

au niveau de l'hygiène alimentaire : supprimer les amidons, les protéines et les graisses animales, les produits laitiers, les sucres, tous les produits raffinés, les boissons gazeuses.Idéalement, ne consommer que des légumes (crus nature ou en jus, cuits à la vapeur douce ou au wok, en bouillon sans sel ni gras) et/ou des fruits doux, crus ou cuits, agrémentés éventuellement de quelques graines (amandes, noisettes, graines de tournesol, ...),  Buvez entre les repas de l'eau à température ambiante ou chaude, pure de bonne qualité c'est à dire la moins minéralisée possible (Volvic, Mont Roucous, Rosée de la Reine, Montcalm). Si vous êtes déjà familier de cette pratique, ou si vous vous sentez prêt à l'expérimenter, mettez-vous d'emblée en monodiète.

au niveau de l'hygiène émonctorielle (nos organes d'élimination) : veiller à un bon drainage du foie et des reins à travers des tisanes, des bouillottes chaudes, des massages, des exercices doux (biokinésie), du tégument de Psyllium blond en cas de constipation. Au besoin faire travailler la peau en la stimulant avec gant de crin, frictions, bains, compresses humides,  ..

au niveau de l'hygiène musculaire : pratiquer des mouvements doux en conscience, en se reliant à la terre et au ciel, du type Qi Gong, pieds nus dans l'herbe de préférence, ou marche en silence dans la nature,

au niveau de l'hygiène nerveuse : se reposer, seul, dans le silence. Installer du calme, se placer dans l'instant présent, ici et maintenant, en s'isolant de l'extérieur par une bulle de protection bienveillante et apaisante. Lâcher les idées sombres, les suppositions, les regrets, les peurs du lendemain, les injonctions de faire, toujours plus ou toujours mieux. Contacter en soi un espace lumineux où tout est joie, pétillement, vie. Perfection. Changer d'angle de vue par toute approche qui vous parle à vous : respiration, relaxation, méditation, autohypnose, Emotional Freedom Techincs, lecture ressourçante, belle musique, reliance au sacré, ... Visualiser sa machine à faire circuler la joie et appuyer sur le bouton "start" pour sortir de la fonction "pause". Prendre un élixir floral de "sauvetage", Châtaignier si vous voyez tout en noir, Etoile de Bethléem si vous avez subi un gros choc, Noyer si vous avez besoin de vous protéger de l'environnement extérieur, Chêne si vous avez donné audelà de vos limites, ...

En prise en charge de fond, ce qui vous sera proposé c'est une modification progressive et durable de votre hygiène de vie et une approche pas à pas  pour dénouer tous les noeuds conscients et inconscients, présents même s'ils sont anciens puisqu'ils nous parlent aujourd'hui, jusqu'à un état de conscience, d'harmonie et d'autonomie dans votre bien-être. Un petit voyage en symbolique est souvent riche d'enseignements, et parfois amusant ! La migraine touche la tête, à droite ou à gauche, et elle est accompagnée parfois d'autres signes, digestifs ou oculaires. Tout ça nous parle. Et en langage des oiseaux, migraine c'est mi-graine et aussi migr-haine ..Tiens tiens ...

Le point de départ de ce billet était un questionnement sur la migraine, mais il peut s'appliquer bien-sûr à beaucoup d'autres signaux envoyés par le corps. Notre corps ne parle pas par hasard, c'est toujours parce qu'il a des choses à nous dire pour nous faire avancer dans un meilleur sens pour nous.

« La maladie n’est ni cruauté, ni punition; elle est en tout et pour tout un correctif dont se sert notre âme pour nous indiquer nos défauts, pour nous éviter des erreurs plus importantes, pour nous empêcher de provoquer encore plus de dégâts - et pour nous ramener sur le chemin de la vérité et de la lumière que nous n’aurions jamais du quitter. »  Edward Bach