végétarisme

le mythe des protéines végétales complémentaires

Un bon article publié sur le blog cherrypepper à lire ici : http://www.cherrypepper.fr/vegan/blog/le-mythe-des-proteines-vegetales/ et communiqué largement par l'Association Végétarienne de France

" Tous les aliments d’origine végétale habituellement consommés pour leur apport en protéines contiennent tous les acides aminés essentiels et ce dans une quantité suffisante. Si une personne consomme suffisamment de calories, elle est certaine d’ingérer assez de protéines dans un régime alimentaire végétal." 

Je suis bien contente que l'AVF soutienne ce discours désormais.
Dans l'approche vitaliste, puisque la viande ne fait pas partie de l'alimentation spécifique de l'homme, il n'y a pas besoin de la remplacer quand on l'arrête, au contraire : il n'y a que des avantages !
Cela ne veut pas dire que l'on peut changer de mode alimentaire n'importe comment et du jour au lendemain, car il est important que le corps soit prêt à vivre ce changement afin que ce ne soit pas un stress.
Et cela ne veut pas dire non plus que le végétarisme total convienne parfaitement à tous d'emblée car nous ne sommes pas exactement les mêmes, même si nos physiologies de base sont identiques.
Un petit tour dans les corps émotionnels et spirituels est toujours très bénéfique pour accompagner les changements dans la matière... 
A vrai dire, selon moi, ce petit tour est même tout à fait indispensable ;)

Veauvache

qu'est-ce que je mange ?...

Quand j'explique les principes de l'alimentation spécifique au sens de la naturopathie vitaliste, la question qui arrive invariablement c'est ... mais alors, qu'est-ce que tu manges ?

Alors le mois dernier, j'ai photographié quelques assiettes. Voila ce que ça donne en 2 minutes de photos !

Notez bien que je suis une personne qui suit ses instincts et a un tempérament créatif et gourmand, j'ai toujours eu horreur des contraintes et des restrictions ! Notez bien aussi que j'évolue sur mon mode alimentaire depuis des années (eh oui, des années, tout ça ne me rajeunit pas ...). Notez bien également que je suis dans la vraie vie, tout comme vous, et que certaines de mes habitudes ne sont pas idéales, mais étant en général absente de chez moi le midi depuis le début de l'année, j'ai du adapter ma gamelle (par exemple, je préférais manger des oeufs le midi, mais là je ne peux plus, je n'ai pas envie de manger à 13h un oeuf mollet cuit à 7h ...).

Donc ce que je vous raconte là, ce n'est absolument pas pour que vous fassiez comme moi, mais juste pour répondre à cette fichue question : qu'est-ce que tu manges ? :)

Le matin, dans mon lit, je me réveille doucement avec de l'eau chaude (de l'eau de bonne qualité, ça va sans dire ... c'est un vaste sujet ! voir le billet de blog "quelle eau boire ?"). Pendant ce temps-là je dis "bonjour toi, bonjour tout le monde" et je lis "la petite voix" du jour.

Ensuite je descends dans ma cuisine et je fais un immense câlin avec la chatte d'exception qui habite avec moi (depuis qu'elle est là j'ai du mal à dire "chez moi"...). Puis j'aime bien commencer par une pomme crue, parfois avec poires, banane, amandes, noisettes, raisins secs, noix de coco râpée, rarement avec quelques flocons d'avoine et un petit peu de yaourt de soja. De temps en temps je fais le Miam O Fruits de France Guillain, quand j'ai vraiment bien faim. Si je n'ai pas faim, j'en reste à la pomme jusqu'à plus tard dans la matinée. Mais si j'ai acheté un cake sarrazin-abricot chez Denis aux Halles, alors j'en mange, de même si j'ai un bon pain bio au levain, grillé avec de la purée d'amandes ou exceptionnellement du beurre cru. En gros, 5 ou 6 jours sur 7 c'est fruits et graines, et de temps en temps autre chose.

Si j'ai peu déjeuné ou que je me suis levée très tôt, je mange des fruits crus dans la matinée.

Le midi, en principe c'est tout cru, avec ce que j'ai ramené du marché, donc il y a beaucoup de variantes : mâche, batavia, endive, choux blancs, choux rouges, choux fleurs, brocolis, chou rave (merci les choux, je vous adore !), carottes et betteraves crues de toutes les couleurs, pomme crue, avocat, olives, cerfeuil, échalotes, graines germées, cumin, clin d'oeil en passant aux cornichons à l'aigre douce, pas très "naturo" mais tellement chouettes (je ne trouve pas d'autre mot !) ... J'achète aussi régulièrement de la choucroute bio crue, encore du chou me direz-vous, eh oui quand on aime ... et j'aime ! Revenons à ma salade. J'évite de mettre trop d'ingrédients différents, je les assemble différemment selon les envies du jour. Sur cette base j'ajoute des graines de courge, des arachides ou des graines de tournesol, parfois des raisins secs ou des baies de Goji, j'aime que ce soit joli. Je mets un filet d'huile de première pression à froid, soit olive, soit mélange bio type Quatuor de chez Vigean (colza, sésame, olive, pépins de courge), soit noix ou carthame, j'alterne. Parfois un peu de vinaigre de cidre, un tout petit peu de fleur de sel de guérande ou bien du gomasio. Pas tous les jours, et de plus en plus rarement, je mange un peu de fromage de préférence chèvre ou brebis cru et le plus frais possible. Après ces salades pleines de saveurs, mon palais est complètement comblé en général ! Donc pas de dessert, sinon ça peut être une compote de fruits ... et dans ce cas, je craque souvent pour un ou deux Traou mad, n'en déplaise aux puristes ! Sinon, ça peut être un ou deux pruneaux par exemple.

Le soir je commence par une belle portion de cru, à croquer ou en jus, puis souvent je prépare des légumes vapeur au vitaliseur de Marion, avec un peu de pommes de terre ou patates douces, courge, choux ;) ... Et un ou deux oeufs très peu cuits environ 3 fois par semaine, plus rarement en omelette avec des champignons. Parfois je mixe les légumes en soupe, ou bien je fais une soupe plus consistante avec pois cassés, champignons, ail, quelques épices, ...Je ne garde jamais une préparation cuite, je prépare à chaque repas.

Je ne bois de l'eau qu'en dehors des repas. J'aime le vin rouge, donc j'en bois un peu, du bon et bio, le soir, pas tous les jours.

Je ne mange ni viande (depuis 4 ans 1/2 après une longue période de très faible consommation), ni poisson, ni crustacés, ni coquillages (depuis 1 an). En fait je ne mange plus rien de ce qui a été vivant. Ce n'est pas une obligation que je me suis donnée, ni une religion même si c'est dicté par ma conscience. Mon corps n'en veut plus, du tout. Et s'en porte merveilleusement bien... ça s'est fait tout seul, naturellement.

A la maison, on est moins nombreux maintenant, c'est plus simple. Avant, je préparais plusieurs choses différentes (légumes crus et cuits, riz ou quinoa, ...) et chacun se servait en fonction de ses envies et besoins. Un peu "buffet" en somme. Même les assaisonnements à part. Pas le choix pour que chacun s'y retrouve ! J'aime bien faire des tartes salées quand on est plusieurs, avec de la salade, ça, tout le monde adore ! Les gratins, ça marche fort aussi, et aussi les grandes poêlées de légumes sautés avec du riz et des épices. Ces différents plats sont sympas à préparer et à partager, mais je sens bien maintenant que ça ne me nourrit plus du tout, donc je n'en abuse pas. Ah oui, bien sûr je fais des gâteaux aussi ... vivement que les enfants passent par ici, ce sont eux qui me donnent envie de les faire !

Au restaurant, soit c'est salade, mais en général je trouve ça franchement sans goût à côté de mes préparations à moi, soit pizza végétarienne, soit restau indien (souvent lourd pour moi car beaucoup d'amidons et manque de cru). Ou salade verte - galettes de sarrazin, ça j'adore !

En déplacement, j'évite si possible d'avoir à acheter à manger et même à boire, je me promène avec pommes, bananes, mélange de fruits secs ou bouteille de jus de légumes bio.

Récemment il y a eu un apéro-voisins à la maison, j'ai fait des "tapas" végétariens : hummus pois chiches-courgettes, tapenade d'olives noires, verrines courge-pois cassés, ... gros plateau de fromages, très bon pain et galettes des rois achetée chez un bon artisan du coin. Et hop !

Voici quelques illustrations en photos, je reviendrai peut-être de temps en temps sur ce billet pour compléter ! Il y a d'autres billets qui parlent de ça sur le blog, par exemple "un délire de délice de pesto" ou "un taboulé tout cru tout frais". Et aussi l'album "belles assiettes" que vous pouvez regarder ici.

Voici donc le petit montage photos de ces dernières semaines :

 

 

 

 

 

 

 

un taboulé tout cru tout frais

Si, comme moi, vous profitez de l'été enfin installé pour limiter la consommation d'amidons, et nourrir vos cellules avec un maximum d'aliments crus frais cueillis pour nourrir votre vitalité et retrouver un moteur qui tourne à plein régime, je vous livre cette base de recette de taboulé cru, à agrémenter de plein de manières en fonction du marché et du potager !

taboule-cru.jpg

Voila ce qu'il y a dans mon saladier :

  • du chou fleur violet (eh oui ... mon maraîcher en a, et même du orange, et du vert, et ce n'est pas un trucage chimique, et c'est extra bon !)
  • du persil plat
  • des feuilles de fenouil
  • quelques échalotes nouvelles
  • 1/2 citron pressé
  • 2 c à soupe d'huile QuatuOr de chez Vigean (Colza, Sésame, Olive, Pépins de Courge)
  • de la fleur de sel de Guérande.

C'est tout !

Pour l'effet "taboulé", le chou-fleur cru est passé au mixer en mode "hachoir". Ne pas en mettre trop à la fois car cela fait beaucoup de volume et il ne faut pas trop mixer non plus.

On mélange tout, on laisse au frais un petit peu ... c'est simple, délicieux et très digeste !

Dernier conseil : ce n'est pas parce que c'est délicieux et facile à manger qu'il faut se jeter dessus ! On mastique consciencieusement, car c'est dans la bouche que la digestion commence. Sourire

choux-fleurs.jpg

végétarisme, végétalisme, vitalisme

Une vidéo intéressante pour ouvrir le débat sur le végétarisme : "Végétariens, végétaliens : les bons conseils" sur Allo Docteurs - France 5.

Envie d'en parler ? Venez rejoindre un des ateliers collectifs (par exemple, jeudi 4 octobre avec soirée-débat autour de "Croque la vie"), ou bien appelez-moi pour un rendez-vous individualisé.

A bientôt au meilleur de votre santé,