une Vie en Vies

pourquoi je suis très en colère après le régime Dukan

La réponse est ... pour tout plein de raisons ! En voici quelques-unes,

  • L'homme n'est pas un carnivore. Son tube digestif n'est physiologiquement pas adapté à la consommation de chair animale, ceci dès la bouche (dentition, enzymes de la salive), puis dans l'estomac (PH), l'intestin (beaucoup trop long, d'où la production de produits de dégradation nocifs), et jusqu'à l'élimination par les reins (absence d'uricase pour dégrader l'acide urique).
  • L'excès de protéines animales conduit à la déminéralisation et à l'acidité des tissus en obligeant le corps à puiser dans ses réserves minérales pour tamponner cet apport de nourriture acide dont nous n'avons pas besoin.
  • Des tissus acides sont le terrain idéal pour le développement des maladies chroniques et dégénératives. L'absence d'anti-oxydants naturels de bonne qualité en quantités satisfaisantes dans le régime Dukan majore ce phénomène.
  • La pauvreté du régime Dukan en apports quantitatifs et qualitatifs en fruits et légumes et en oléagineux en fait un régime dévitalisant et générateur de vieillissement accéléré.
  • La viande issue de l'élevage industriel est polluée de substances chimiques (antibiotiques, hormones, vaccins, ...), et de molécules induites par le stress des animaux, qui contribuent aussi à l'acidification des tissus. Alors ce n'est certainement pas une alimentation "naturelle" ! Comment peut-on amener son corps vers la santé en le nourrissant de produits chimiques et de souffrance animale ? ...
  • Les laitages sont, pour la plupart des personnes, à éviter totalement ou au minimum à limiter, notamment les dérivés du lait de vache. Ils sont acidifiants, déminéralisants, leurs nutriments sont peu assimilables sauf au prix d'une fatigue organique que rien ne justifie.
  • Le son d'avoine, préconisé tout le long de la phase de stabilisation, contient du gluten. Une proportion considérable de la population est intolérante au gluten : probablement plus de 80%, à des degrés divers, le plus souvent sans le savoir bien entendu.
  • Les préconisations alimentaires du régime Dukan sont totalement indécentes à l'égard des milliards d'individus de la planète qui se trouvent en état de sous-nutrition, pour partie à la suite des politiques de déforestation (en vue de cultiver du soja transgénique pour nourrir les animaux d'élevage industriel !) et de destruction de l'agriculture paysanne locale par les grands lobbies des semences et des pesticides.

La prise en charge d'un surpoids (s'il est avéré) ne passe pas que par l'alimentation, mais par l'écoute et la considération de la personne dans sa globalité. L'application d'une méthode universelle à des individus par définition tous différents est une abbération scientifique. Il y a toujours à chercher, et à trouver, la cause de la cause, qui peut mener au chemin vers la vraie guérison, moins spectaculaire, moins rapide, mais sans violence, et dans l'amour et le respect de la vie.

En allant vers le meilleur pour soi, on se rapproche de son meilleur équilibre de santé possible, dans le bon sens et la cohérence ... et de ce fait on se rapproche aussi de son poids idéal, sans violence, et ce n'est peut-être pas celui qui est dicté par la société, mais ça tombe bien ! Quand on va vers le meilleur pour soi, on apprend progressivement à se faire confiance et à savoir si quelque chose est juste et bon pour soi, on se passe alors très bien des modèles préfabriqués, des injonctions alimentaires et des messages véhiculés par l'industrie agro-alimentaire.