recettes

chou rouge (très) gourmand

Une délicieuse recette de chou rouge, qui fait plaisir les soirs d'hiver. Inspiration chti !

Faire revenir doucement dans un peu d'huile de coco des oignons rouges émincés, du chou rouge découpé grossièrement ou finement selon vos goûts, des pommes en morceaux, quelques raisins secs, du sel de Guérande, du mélange 5 baies au moulin.

Cuire à l'étouffée, donc à feu très doux et couvert.

Au bout de 15 à 20 minutes, ajouter des châtaignes en bocal ou sous vide et couvrir à nouveau.

Déguster quand le chou est juste cuit, ou bien plus tard quand le mélange est devenu "compoté", selon les goûts ! C'est parfait et gourmand, de toutes façons ! Par contre, comme pour toute préparation cuite, préparez pour une fois et ne gardez pas les restes ... 

Voici une photo de ce jour, sans châtaignes, passez-moi les vôtres si vous voulez, et vos variantes !

Chou rouge

 

l'hyper-moelleux du jeudi soir

J'ai tiré un petit papier dans le jeu de mon amie Delphine :

"Impose-toi un rituel magique : chaque jeudi soir, offre-toi un cadeau. Même petit, mais de façon régulière."

Alors, pour les jeudis, et tous les autres jours, j'ai ce cadeau à vous proposer.

C'est beaucoup de cadeaux de le faire avec amour, de le couper, de le déguster, et de recevoir les avis de vos convives !

Je l'ai adapté d'une recette trouvée sur http://www.chocolatatouslesetages.fr/ ... qui précise bien "attention délice" !

Donc voici le fameux et incroyable hyper moelleux chocolat banane !

 

Il vous faut :

3 oeufs

60 g de sucre complet Rapadura

100 g de farine de riz

1 cuillérée à café de bicarbonate de sodium ou de poudre à lever

1 pincée de fleur de sel

3 bananes très mures 

100 g de crème d'amandes

au moins 100 g de chocolat noir aux éclats de fèves

du rhum, si vous voulez (moi, oui !)

 

Couper une banane en rondelles.

Disposer les rondelles au fond d'un moule à cake.

Ecraser 2 bananes à la fourchette et laisser reposer 10 minutes. 

Battre les oeufs, ajouter le sucre, puis la farine et la levure.

Ajouter les bananes écrasées, la crème et la pincée de sel.

Incorporer le chocolat cassé en morceaux.

Verser la pâte dans le moule sur les rondelles de banane.

Cuire à 180° pendant 20 min environ, en adaptant le temps de cuisson à la taille du moule.

 

Si vous cuisez dans un moule à cake : découpez d'abord dans le sens de la longueur, puis en 2 ou 3 parts, pour avoir de belles portions.

Servir nature, froid ou tiède, c'est parfait comme ça.

Finesse, légèreté, gourmandise, mélange de textures et de saveurs, un vrai cadeau, je vous avais prévenus !

Vous pouvez le préparer 24 h à l'avance, et le garder dans un endroit tempéré pour qu'il garde son moelleux.

Promis, je vous passe les photos un prochain Jeudi ;)

... Le voici, avec quelques pommes cuites en accompagnement ... parfait !

Hyper moelleux

 

 

 

 

 

 

 

carotte-cake tout moelleux

Invasion de carottes dans le panier de l'ACAPE et marre des carottes râpées, des carottes cuites, des jus de carotte !

Alors changez de cake pour rire un peu ... et transmutez vos carottes en saine et divine gourmandise ! Quoi de mieux pour un petit-déjeuner, le goûter des enfants, un pique-nique randonnée,? mmm ?

Voilà une recette glânée (et un tout petit peu adaptée, libre à vous aussi) dans "astuces gourmandes pour allergiques de tout poil" de Patricia Coignard, Tana Editions.

300 g de farine de riz

300 g de carottes râpées

100 g de sucre intégral (rapadura)

4 oeufs

3 c à soupe d'huile de noix

3 c à soupe de crème de riz

une petite poignée d'amandes concassées

une poignée de raisins secs

1/2 sachet de levure

2 c à café de cannelle en poudre

1 c à café de gingembre en poudre

1 pincée de sel

Préchauffez le four à 160°C.

Mélangez oeufs, sucre, huile, crème, ajoutez farine, levure, épices, raisins, terminez par carottes et amandes.

Et hop ! 40 minutes au four.

Laissez refroidir et même vieillir un jour ou deux si c'est possible pour vous :)

Carotte cake 1

un amour de riz au lait de riz

Résolument régressif et jouissif à toute heure, voici le petit riz au lait, à préparer un peu à l'avance pour le déguster tiède ou froid ! En plus il est léger et digeste !

Riz au lait

Pour 4 à 6 ramequins :

800ml de lait de riz nature

150g de riz rond à dessert

1 gousse de vanille

3 c à soupe de sirop d'Agave

1 c à café de cannelle moulue

Faire tremper le riz au moins 1 heure, le rincer.

Le mettre dans la casserole avec le lait de riz froid, la gousse de vanille fendue, grattée et coupée en assez gros morceaux, et mettre à feu très doux. Surveiller régulièrement, remuer en douceur, jusqu'à ce que le riz ait absorbé presque tout le liquide. Couper le feu, couvrir et laisser se terminer gentiment la cuisson. Quand la texture est bien épaisse, mélanger avec le sirop d'agave et la cannelle, répartir en ramequins, et laisser refroidir tranquillement ou bien sur la table du jardin s'il fait -2°C dehors et que vous avez hâte de déguster :)

Expérience vécue et très réussie hier !

Plein de variantes au rapadura, au sirop d'érable, aux raisins secs, aux éclats de chocolat noir, au gingembre confit et en poudre, ...

 

 

Verrines toutes jolies

Des verrines et des tartinades, rien de mieux pour un apéro dinatoire un peu festif, une entrée sympa, un soir de fête, une improvisation de fonds de frigo !

quelques idées toutes simples à décliner au gré de vos envies :

- carottes râpées, pommes râpées, cumin, raisins secs, huile d'olive, fleur de sel. à faire un peu à l'avance pour des carottes un peu marinées, ou au dernier moment pour du plus croquant.

- avocat, mesclun ou pousses de moutarde, échalotes, fleur de sel, poivre 3 baies.

- oeufs mimosas, grand classique tout simple et toujours apprécié avec des oeufs bios bien entendu et une bonne mayonnaise maison, du persil plat, des poivrons crus si vous aimez, ou autres ingrédients de couleur pour égayer tout ça.

- chou blanc émincé très fin avec oignon rouge et vinaigre de cidre, quelques baies de genièvre.

- soupes-purées froides ou tièdes ou chaudes, selon les envies. Courge-pois cassés-champignons-ail, carotte-orange-oignon-gingembre-cerfeuil, fanes de radis-radis-pomme de terre, chataigne-potiron-brocolis, ...

- des graines germées pour décorer et vitaliser tout ça !

A défaut de verrines, une tartinade sur feuilles d'endives, crackers ou pains maison.

Des chips maison : pommes, panais, patates douces, betteraves de toutes les couleurs.

Des brochettes en bambou avec tout ce qui peut se piquer, dattes, abricots secs, pommes, poires, morceaux de fromage pour ceux qui les supportent.

à vos idées :)

Verrines

 

un dîner parfait !

Ce soir c'est un billet "Qu'est-ce que je mange ?" version Automne pour tous ceux qui me posent la question (j''en avais déjà parlé ici en février avec beaucoup de photos).

Que ces quelques informations soient une source d'inspiration pour vous, et qu'eles vous donnent envie d'écouter votre ressenti et de libérer votre créativité !

Pour un dîner super sympa, végétarien, sans gluten, sans produits laitiers, 100% plaisir Nature... grandiose !  Pour ma part, je cuisine presque exclusivement au Vitaliseur depuis des années, mais ces recettes sont adaptables, d'ailleurs je ne les fais jamais 2 fois de la même manière tant j'aime suivre mes envies du moment ! 

  • petite salade de saison : mâche (pleine terre bien-sûr, merci mon producteur chéri), betterave crue, échalotes, graines de courge, huile de noix, fleur de sel de Guérande
  • petite soupe Butternut-Pois cassés... L'idéal est de faire tremper les pois cassés au moins 12 heures, en changeant l'eau 1 ou 2 fois, et de les placer dans une coupelle de porcelaine sur le tamis du Vitaliseur de Marion© à côté de la courge (sur la photo, j'avais mis poireau et oignon rouge en plus de la courge, c'était génial aussi !). Faire cuire à la vapeur douce pois cassés + courge + 2 gousses d'ail le temps nécessaire à une cuisson "juste bien", puis passer au blender en rajoutant de l'eau chaude mais pas bouillante (c'est quoi de la bonne eau ... voir ici quelle eau boire ?). Réchauffez ensuite en douceur, dans l'accessoire du vitaliseur si vous avez, mettez un peu de fleur de sel au dernier moment dans l'assiette, ou bien du Gomasio si vous voulez.
  • un peu de pain sarrasin-noisettes-raisins secs absolument fabuleux : cuit au vitaliseur lui aussi, mais vous pouvez le mettre au four. Je le fais à peu près comme ça : farine de sarrasin + farine de riz + sachet de levain sans gluten acheté en magasin bio + bonne eau + sel de Guérande + un peu d'huile d'Olive, je mélange tout, puis j'ajoute des noisettes grossièrement broyées et quelques raisins secs, et je place dans le moule à Cake du Vitaliseur, je laisse lever environ une heure avant de cuire pendant une petite demi-heure à peine.
  • une pomme ou une poire cuite au vitaliseur, avec un peu de cannelle pour ceux qui veulent.

 

A bientôt pour un petit-déjeuner :)

Béatrice

Soupe butternut

qu'est-ce que je mange ?...

Quand j'explique les principes de l'alimentation spécifique au sens de la naturopathie vitaliste, la question qui arrive invariablement c'est ... mais alors, qu'est-ce que tu manges ?

Alors le mois dernier, j'ai photographié quelques assiettes. Voila ce que ça donne en 2 minutes de photos !

Notez bien que je suis une personne qui suit ses instincts et a un tempérament créatif et gourmand, j'ai toujours eu horreur des contraintes et des restrictions ! Notez bien aussi que j'évolue sur mon mode alimentaire depuis des années (eh oui, des années, tout ça ne me rajeunit pas ...). Notez bien également que je suis dans la vraie vie, tout comme vous, et que certaines de mes habitudes ne sont pas idéales, mais étant en général absente de chez moi le midi depuis le début de l'année, j'ai du adapter ma gamelle (par exemple, je préférais manger des oeufs le midi, mais là je ne peux plus, je n'ai pas envie de manger à 13h un oeuf mollet cuit à 7h ...).

Donc ce que je vous raconte là, ce n'est absolument pas pour que vous fassiez comme moi, mais juste pour répondre à cette fichue question : qu'est-ce que tu manges ? :)

Le matin, dans mon lit, je me réveille doucement avec de l'eau chaude (de l'eau de bonne qualité, ça va sans dire ... c'est un vaste sujet ! voir le billet de blog "quelle eau boire ?"). Pendant ce temps-là je dis "bonjour toi, bonjour tout le monde" et je lis "la petite voix" du jour.

Ensuite je descends dans ma cuisine et je fais un immense câlin avec la chatte d'exception qui habite avec moi (depuis qu'elle est là j'ai du mal à dire "chez moi"...). Puis j'aime bien commencer par une pomme crue, parfois avec poires, banane, amandes, noisettes, raisins secs, noix de coco râpée, rarement avec quelques flocons d'avoine et un petit peu de yaourt de soja. De temps en temps je fais le Miam O Fruits de France Guillain, quand j'ai vraiment bien faim. Si je n'ai pas faim, j'en reste à la pomme jusqu'à plus tard dans la matinée. Mais si j'ai acheté un cake sarrazin-abricot chez Denis aux Halles, alors j'en mange, de même si j'ai un bon pain bio au levain, grillé avec de la purée d'amandes ou exceptionnellement du beurre cru. En gros, 5 ou 6 jours sur 7 c'est fruits et graines, et de temps en temps autre chose.

Si j'ai peu déjeuné ou que je me suis levée très tôt, je mange des fruits crus dans la matinée.

Le midi, en principe c'est tout cru, avec ce que j'ai ramené du marché, donc il y a beaucoup de variantes : mâche, batavia, endive, choux blancs, choux rouges, choux fleurs, brocolis, chou rave (merci les choux, je vous adore !), carottes et betteraves crues de toutes les couleurs, pomme crue, avocat, olives, cerfeuil, échalotes, graines germées, cumin, clin d'oeil en passant aux cornichons à l'aigre douce, pas très "naturo" mais tellement chouettes (je ne trouve pas d'autre mot !) ... J'achète aussi régulièrement de la choucroute bio crue, encore du chou me direz-vous, eh oui quand on aime ... et j'aime ! Revenons à ma salade. J'évite de mettre trop d'ingrédients différents, je les assemble différemment selon les envies du jour. Sur cette base j'ajoute des graines de courge, des arachides ou des graines de tournesol, parfois des raisins secs ou des baies de Goji, j'aime que ce soit joli. Je mets un filet d'huile de première pression à froid, soit olive, soit mélange bio type Quatuor de chez Vigean (colza, sésame, olive, pépins de courge), soit noix ou carthame, j'alterne. Parfois un peu de vinaigre de cidre, un tout petit peu de fleur de sel de guérande ou bien du gomasio. Pas tous les jours, et de plus en plus rarement, je mange un peu de fromage de préférence chèvre ou brebis cru et le plus frais possible. Après ces salades pleines de saveurs, mon palais est complètement comblé en général ! Donc pas de dessert, sinon ça peut être une compote de fruits ... et dans ce cas, je craque souvent pour un ou deux Traou mad, n'en déplaise aux puristes ! Sinon, ça peut être un ou deux pruneaux par exemple.

Le soir je commence par une belle portion de cru, à croquer ou en jus, puis souvent je prépare des légumes vapeur au vitaliseur de Marion, avec un peu de pommes de terre ou patates douces, courge, choux ;) ... Et un ou deux oeufs très peu cuits environ 3 fois par semaine, plus rarement en omelette avec des champignons. Parfois je mixe les légumes en soupe, ou bien je fais une soupe plus consistante avec pois cassés, champignons, ail, quelques épices, ...Je ne garde jamais une préparation cuite, je prépare à chaque repas.

Je ne bois de l'eau qu'en dehors des repas. J'aime le vin rouge, donc j'en bois un peu, du bon et bio, le soir, pas tous les jours.

Je ne mange ni viande (depuis 4 ans 1/2 après une longue période de très faible consommation), ni poisson, ni crustacés, ni coquillages (depuis 1 an). En fait je ne mange plus rien de ce qui a été vivant. Ce n'est pas une obligation que je me suis donnée, ni une religion même si c'est dicté par ma conscience. Mon corps n'en veut plus, du tout. Et s'en porte merveilleusement bien... ça s'est fait tout seul, naturellement.

A la maison, on est moins nombreux maintenant, c'est plus simple. Avant, je préparais plusieurs choses différentes (légumes crus et cuits, riz ou quinoa, ...) et chacun se servait en fonction de ses envies et besoins. Un peu "buffet" en somme. Même les assaisonnements à part. Pas le choix pour que chacun s'y retrouve ! J'aime bien faire des tartes salées quand on est plusieurs, avec de la salade, ça, tout le monde adore ! Les gratins, ça marche fort aussi, et aussi les grandes poêlées de légumes sautés avec du riz et des épices. Ces différents plats sont sympas à préparer et à partager, mais je sens bien maintenant que ça ne me nourrit plus du tout, donc je n'en abuse pas. Ah oui, bien sûr je fais des gâteaux aussi ... vivement que les enfants passent par ici, ce sont eux qui me donnent envie de les faire !

Au restaurant, soit c'est salade, mais en général je trouve ça franchement sans goût à côté de mes préparations à moi, soit pizza végétarienne, soit restau indien (souvent lourd pour moi car beaucoup d'amidons et manque de cru). Ou salade verte - galettes de sarrazin, ça j'adore !

En déplacement, j'évite si possible d'avoir à acheter à manger et même à boire, je me promène avec pommes, bananes, mélange de fruits secs ou bouteille de jus de légumes bio.

Récemment il y a eu un apéro-voisins à la maison, j'ai fait des "tapas" végétariens : hummus pois chiches-courgettes, tapenade d'olives noires, verrines courge-pois cassés, ... gros plateau de fromages, très bon pain et galettes des rois achetée chez un bon artisan du coin. Et hop !

Voici quelques illustrations en photos, je reviendrai peut-être de temps en temps sur ce billet pour compléter ! Il y a d'autres billets qui parlent de ça sur le blog, par exemple "un délire de délice de pesto" ou "un taboulé tout cru tout frais". Et aussi l'album "belles assiettes" que vous pouvez regarder ici.

Voici donc le petit montage photos de ces dernières semaines :

 

 

 

 

 

 

 

un taboulé tout cru tout frais

Si, comme moi, vous profitez de l'été enfin installé pour limiter la consommation d'amidons, et nourrir vos cellules avec un maximum d'aliments crus frais cueillis pour nourrir votre vitalité et retrouver un moteur qui tourne à plein régime, je vous livre cette base de recette de taboulé cru, à agrémenter de plein de manières en fonction du marché et du potager !

taboule-cru.jpg

Voila ce qu'il y a dans mon saladier :

  • du chou fleur violet (eh oui ... mon maraîcher en a, et même du orange, et du vert, et ce n'est pas un trucage chimique, et c'est extra bon !)
  • du persil plat
  • des feuilles de fenouil
  • quelques échalotes nouvelles
  • 1/2 citron pressé
  • 2 c à soupe d'huile QuatuOr de chez Vigean (Colza, Sésame, Olive, Pépins de Courge)
  • de la fleur de sel de Guérande.

C'est tout !

Pour l'effet "taboulé", le chou-fleur cru est passé au mixer en mode "hachoir". Ne pas en mettre trop à la fois car cela fait beaucoup de volume et il ne faut pas trop mixer non plus.

On mélange tout, on laisse au frais un petit peu ... c'est simple, délicieux et très digeste !

Dernier conseil : ce n'est pas parce que c'est délicieux et facile à manger qu'il faut se jeter dessus ! On mastique consciencieusement, car c'est dans la bouche que la digestion commence. Sourire

choux-fleurs.jpg

un délire de délice de pesto

depuis quelques semaines, retour des herbes fraîches dans les jardins et au marché : youpi !

de quoi de préparer des délires de pesto en fonction de l'inspiration du moment ...

aujourd'hui j'ai mixé tout ça :

  • un bouquet de basilic
  • un bouquet de "petit basilic" (ma productrice préférée l'appelle comme ça, je ne sais pas son autre nom, voyez sur la photo le petit bouquet ... c'est un délice !)
  • la moitié d'un ail nouveau
  • un bel oignon rouge avec sa verdure
  • des noix de cajou
  • un tout petit peu de fleur de sel de Guérande
  • de l'huile d'olive, pas beaucoup, juste de quoi obtenir une consistance sympa.

 

Le résultat : un pesto très frais, riche en goût, qui part tout seul, en apéro sur des tranches de chou rave, sur un bon pain au levain grillé, sur une belle tomate ou du chou nouveau à peine cuit au Vitaliseur .

Un concentré de vitalité tout simple à faire en quelques minutes. 

Quand les feuilles d'ortie sont belles, j'en mets aussi, bien-sûr ... et des fines herbes, du persil, des cives, des échalotes fraiches, ...

La même version en hiver est moins tonique, surtout sans l'ail frais qui est vraiment une merveille de la nature. Mais on peut malgré tout adapter cette formule en fonction des saisons et des cueillettes sauvages ou maraichères.

Il m'arrive exceptionnellement de le garder 3-4 jours au frais sans problèmes dans son pot fermé, mais en général, il part dans la journée ;)

pesto-ingredients.jpgpesto-dans-son-pot.jpg